Arcel’g@me : un jeu sérieux pour prévenir le harcèlement conçu par et pour les collégiens

Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Tarn, 81013 Albi cedex 9, académie de Toulouse

site: http://tarn.entmip.fr/conseil-departemental-jeunes/ Note de présentation du jeu : http://cdj.tarn.fr/harcelgame/pdf/note_serious_game.pdf jeu : http://cdj.tarn.fr/harcelgame fiche: http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=13015

Partant du sentiment partagé de harcèlement au collège et du sentiment de révolte engendré chez les jeunes témoins., élèves, enseignants et partenaires ont souhaité agir vers les trois acteurs impliqués dans le harcèlement : la victime, le témoin et le harceleur. #arcel’g@me a été développé comme jeu interactif élaboré par huit jeunes collégiens, membres du CDJ (Conseil départemental des jeunes) du Tarn pour prévenir, sensibiliser et lutter contre le harcèlement scolaire.Il s’agit d’un jeu sérieux, accessible depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette, sur un site internet. Il repose sur des illustrations type Bande Dessinée, animées avec de petites séquences vidéo, à la manière d'un jeu de rôle, il permet au joueur de se mettre à la place des trois acteurs impliqués dans le harcèlement : victime, témoin et harceleur. Cet outil a été réalisé par des jeunes (8 conseillers départementaux jeunes, élus en 5e pour deux ans) pour les (primaires, collégiens à lycéens) du Tarn et au-delà du territoire départemental. Cet outil peut aussi être utilisé à des fins pédagogiques par des enseignants ou éducateurs, parents... Dans la collectivité, le projet a rapidement suscité l'unanimité et le soutien des élus adultes, renforçant le poids du Conseil Départemental Jeunes.Le deuxième impact majeur concerne les services de l’Éducation nationale qui ont immédiatement souhaité utiliser et faire connaître l'outil au sein des établissements scolaires du département et plus largement au niveau de l'académie, grâce au soutien de la Rectrice d'Académie. Les jeunes ont également été sollicités à plusieurs reprises pour intervenir et présenter le jeu devant des classes ou à l'occasion de conférences ou manifestations en lien avec le harcèlement.