Vous avez la possibilité de construire dans cette journée votre propre parcours de formation ; vous pouvez faire le choix d’explorer ou d’approfondir l’un des six domaines de l’innovation (repérés par des couleurs), en participant activement selon des modalités variées.

Vous pouvez par exemple combiner dans la journée ;

  •  un module, une mini-conférence et un cycle Pecha Kucha
  •  deux modules sur le même domaine et selon des modalités différentes
  •   deux modules  selon une modalité identique et sur des domaines différents
  • ¨un cycle de mini-conférences et un cycle Pecka Kucha

Nb : les mini-conférences sont captées en vidéo et seront mises en ligne sur les réseaux. 

9

 

Variété des modules de développement professionnel

Le programme est élaboré de manière à ce que chaque participant puisse construire  son parcours de formation, en fonction des questions et des thèmes de son choix selon des formats variés, de la conférence de recherche à l’atelier de production de ressources. Six modalités sont ainsi expérimentées.

  • Des laboratoires d’analyse pour renforcer l’expertise des personnels, en croisant, par exemple,  sur deux actions sélectionnées, les regards des praticiens experts et des experts de la recherche ; 
  • Des groupes de développement professionnel pour initier une enquête sur les pratiques autour d’une problématique donnée et explorer la variété des solutions possibles relatives à une question professionnelle ;
  • Des ateliers de créativité pour développer les capacités d’innovation des acteurs et travailler sur leur vision du changement. Il s’agira par exemple de suivre les pratiques de l’atelier d’écriture, du brainstorming, du worldcafé, en recourant à différents supports : jeu de cartes, dessin ou images ; 
  • Des « Fab-Lab’ » : des ateliers de pratiques, dans lesquels les participants peuvent manipuler, expérimenter, tester de nouvelles manières de faire, de créer. Le numérique sera naturellement présent ; 
  • Des ateliers de consultation des élèves impliqués dans le travail sur les changements de l’école ; techniques et modalités de travail permettront de produire témoignages et travaux pour le grand groupe ; 
  • Des mini-conférences pour faire le point sur quelques questions vives liées au changement dans l’éducation, qui s’adressent aux acteurs et aux organisations. Des experts de haut niveau proposent une communication courte et dynamique favorisant la transmission de messages-clés utiles aux professionnels, à partir des acquis de la recherche.

 

Le stand up des équipes sélectionnées, Pecha Kucha

Pecha Kucha  est une expression japonaise signifiant « le bruit de la conversation ». Les sessions Pecha Kucha sont conçues comme un format permettant à plusieurs designers de présenter leur travail en public selon une règle originale : chaque designer présente 20 images, chacune projetée pendant 20 secondes, soit 6 minutes 40 secondes de présentation. Dans cette contrainte formelle, chaque participant est invité à partager sa vision et à expliquer son processus de création, les solutions apportées à des problématiques précises.

Lien :  http://www.pechakucha.org/

 

Chaque équipe sera ensuite interviewée dans le petit espace « presse » par le partenaire du Webpédagogique.

Le déroulé de la journée

  • téléchargement de la fiche 4-_Journee_29_mars_2017_programme_et_modules.jpg

La matinée (10 h – 12 h)

Les modules (durée: 2 h )  - détails des modules ci-dessous

  • 10 manières de dire c’est bien à vos élèves (atelier)
  • Espace Création(s) (Fab’lab)
  • Le climat scolaire au prisme du paradoxe de l’œuf et de la poule (laboratoire)
  • Laboratoire heutagogique des collectifs enseignants connectés (laboratoire)
  • Enquête sur la créativité (groupe d’enquête)
  • Construire un établissement innovant, c'est possible (Fab’lab)
  • Apprentis chercheurs (ateliers élèves)

Mini-conférences (durée de 30 mn chacune)

  • Etablissements innovants, une idée neuve et renouvelée
  • Partenariats : de l'injonction à la concrétisation d'une ambition partagée, la réussite de tous les élèves
  • Le décrochage scolaire : de l’expérience des jeunes aux actions de terrain

Les Pecha Kucha de l’innovation, 15 équipes sélectionnées (durée: 7 mn chacune, sur un cycle de 2 h

Après-midi (13 h 45- 15 h 45)

Modules au choix (durée : 2 h) - détails des modules ci-dessous

  • L'activité créatrice de l'enseignant : 10 manières de faire autrement (atelier)
  • Le développement professionnel, comment ça marche ? (groupe d’enquête)
  • Communiquer sur votre action,  par l'Art Postal (Fab’lab’)
  • Soutenir les élèves, oui mais comment ? (laboratoire)
  • Venez avec une idée, repartez avec un projet (Fab’lab’)
  • Raccrocher, comment  ça marche?  (groupe d’enquête)
  • Qu’ai-je appris au collège ? (atelier élèves)

Des mini-conférences en parallèle (durée chacune de 30 mn)

  • Agir sur le rapport de l'élève à l'Ecole !
  • Le numérique peut-il vraiment réduire les inégalités scolaires ?
  • L'innovation par l'apprentissage de la musique
Les Pecha Kucha de l’innovation, 15 équipes sélectionnées (durée: 7 mn chacune pour un cycle de 2 h)  21

______________________________________________

ATTENTION: les conditions d'accès à l’École militaire sont soumises à une inscription préalable:

  • soit dans le cadre des délégations académiques (contactez votre Cardie) avant le 8 mars 2017;
  • soit dans le cadre d'une inscription libre et individuelle de votre part; le module en ligne sera accessible à partir du 1er mars.

ecole_militaire.jpg

_______________________________________________

La journée dans le détail

La matinée (10 h – 12 h)

Vous pouvez choisir entre :

  • o  des modules de 2h (laboratoire d’analyse, groupe d’enquête, ateliers de créativité, fab lab, ateliers avec des élèves),
  • o  un cycle de mini-conférences (30 mn),
  • o  une série Pecha Kucha (stand up des équipes sélectionnées en 6 mn)

10 manières de dire c’est bien à vos élèves (atelier)

Salle 1, 10 h 15- 12 h 00

Animateur : Nicolas Pinel, conseiller Pédagogique en circonscription depuis 10 ans, Membre de l'ANCP&AF. Formateur : gestes professionnels, formation de formateurs, enseignement des mathématiques, innovations.

Site personnel: http://formateur.eklablog.com/ 

Chaque participant dispose de trois post-it. Sur l’invitation de l’animateur, chacun(e) se livre à un exercice d’écriture à la consigne suivante : « Comment dites-vous ou signifiez-vous à vos élèves que c’est bien ? ». Une réponse par post-it. Puis, l’animateur invite chaque participant à poser d’abord un post-it au tableau en l’énonçant au groupe ; peu à peu des regroupements s’opèrent. On fait alors une première lecture commune de la variété et des tendances. Le deuxième tour permet de partager l’analyse  et de lancer le troisième tour.

A l’issue du travail, le groupe aidé par l’animateur est à même de catégoriser la variété des manières de valoriser le travail des élèves et de signifier le soutien. On peut en tirer un tableau, une carte heuristique, ou une autre formalisation qui sera communiquée au grand groupe à l’issue du séminaire.

 

Aux commandes de votre Espace CréationS, concevez vos propres projets (Fab’lab)

Salle 2, 10 h 15- 12 h 00

Animateur: Miguel Toquet, professeur de mathématiques au collège Jean Macé de Fontenay-Sous-Bois (94). Lauréat de l'innovation 2014 pour le dispositif Espace CréationS, il a co-fondé l'association DecliccS au printemps 2016 pour accompagner le déploiement national de ce dispositif dans les établissements scolaires du secondaire. Il est également membre coordonnateur du Lab School Network, réseau d'acteurs qui entend mettre la recherche au service de la Réussite Éducative et membre du Cniré. Lien: http://www.assodecliccs.org

 Comment permettre aux élèves, à leurs enseignants et accompagnateurs de se réapproprier l’espace scolaire pour en faire un lieu où apprendre (re)devient un plaisir pour tous, où l’échange et la collaboration sont les maîtres mots de la créativité collective ?

Incubateur de l'innovation pédagogique et des usages du numérique, l'Espace CréationS est à la fois un lieu d’échange, de rencontre, d'apprentissage et un mode d’organisation innovant au sein même de l'établissement scolaire, ouvert sur le territoire et les acteurs locaux.Les élèves peuvent y accéder en dehors des cours, leur permettant de s'initier aux outils numériques et audiovisuels et de construire collectivement des projets. Ainsi formés sur les principes du Learning By Doing, ils deviennent des "Élèves Ressources" du dispositif, c'est-à-dire dépositaires de compétences spécifiques - notamment dans le domaine du numérique- qu'ils peuvent mettre au service des adultes et élèves de la communauté éducative.


L'atelier se déroulera en 2 temps qui permettront aux participants, non nécessairement spécialistes du numérique, de concevoir leurs propres projets en se trouvant temporairement aux commandes d'un Espace CréationS dans leur établissement.

Afin de s'approprier le dispositif, les participants découvriront tout d'abord lors d'une brève présentation l'organisation, le fonctionnement et le pilotage du dispositif au sein d'un établissement. Cette présentation s'attachera notamment à mettre en lumière le rôle clé des Élèves Ressources dans la mise en œuvre d'une école bienveillante et accueillante intégrant les outils numériques et résolument tournée vers le développement des compétences du 21eme siècle identifiées dans les grands référentiels internationaux.

Ensuite, en présence d'élèves ressources du collège Jean Macé, les participants pourront co-construire en petits groupes avec ces élèves des projets pédagogiques (projets de classe, EPI, etc.) en s'appuyant sur leurs compétences techniques dans des domaines comme la réalisation et le montage vidéo, la Web Radio ou la création de journaux et d'affiches numériques et en s'appuyant sur l'organisation spécifique d'un Espace CréationS.

Participants :

  •   Un « maker space » en collège : innover et collaborer autour du numérique, Collège Alexandre Varenne, 63700 Saint-Eloy-les-Mines, académie de Clermont-Ferrand
  • FabUlis 3.0 : un laboratoire pour l’Ecole Inclusive, Lycée Henri Nominé - Lycée des métiers des services aux entreprises, 57215 Sarreguemines cedex, académie de Nancy-Metz   

 

Le climat scolaire au prisme du paradoxe de l’œuf et de la poule (laboratoire)

Salle 3, 10 h 15- 12 h

Animateurs : Fabien Tora, professeur agrégé de Sciences Industrielles de I‘Ingénieur et lauréat national de l’innovation en 2014. Chargé de mission à la Cardie de Lyon, il organise et dynamise un cluster autour du thème du bien-être et du climat scolaire. Passionné d’innovation, il explore de nouvelles méthodes pédagogiques dans ses pratiques de formateur et d’enseignant. Ses activités pluri disciplinaires s’inspirent des neurosciences, de la psychologie sociale, de la pleine conscience et mettent en valeur l’intelligence émotionnelle. Il met toute son énergie et son intuition au service de nouvelles formes de gestion de projet l’amenant à travailler avec ses élèves en méthode ‘’Agile’’, outil pédagogique souple et différencié.

 

Mélusine Harlé, fondatrice de Habile Conseil ; docteure en communication à la Sorbonne, formée en psychologie et en pédagogie en France et aux Etats-Unis, Mélusine Harlé est coach et formatrice. Elle est certifiée en psychologie positive et en funny learning. En parallèle, elle mène des recherches sur l’innovation éducative et le bonheur. D’abord journaliste spécialisée dans les nouvelles technologies et l’éducation, elle rejoint le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), où elle développe des programmes pour les droits des enfants. En 2013, elle crée Habile conseil, une société qui accompagne particuliers et professionnels pour l’éducation et, en 2016, l’Institut de Recherche et de Formation sur le Bien-être.

 

Participants :

  • Apprendre à rebondir – La résilience ordinaire, Ecole Active Jeannine Manuel (Collège privé), 70 rue du Théâtre, 75015 Paris
  • TouKouLeur : Salle ouverte pour une Ecole ouverte, Collège Les Bréguières, 06800 Cagnes-sur-Mer, académie de Nice, (en lien avec) MULTIMEDIA à 360°

L'amélioration du climat scolaire est-elle une question d'ordre individuelle (bien être) ou collective (vivre ensemble et acceptation de l'autre dans sa différence)? Le laboratoire d'analyse, au prisme de deux pratiques du Top 30, cherchera à identifier les pratiques et les techniques innovantes qui permettent à chaque membre d'un établissement scolaire de s'adapter de manière sereine et proactive. Les nombreux changements éducatifs (et les crispations qui en découlent) qui se déroulent sous nos yeux interrogent nos pratiques personnelles et la manière plus ou moins bienveillante de vivre une relation avec les autres membres de la communauté (enseignants, élèves, directions, parents, personnels techniques,…).  A moins que tout cela ne soit conditionné par un environnement apaisé et donc un climat scolaire serein. Climat scolaire permettant alors à chacun de vivre personnellement et  pleinement sa relation à autrui.

'Et si nous testions ensemble le funny learning ?'' Cette méthode pédagogique innovante s’inspire des recherches en neurosciences et s’appuie sur les nouveaux médias, le jeu et différents formats d’interventions formatives afin de permettre à chacun, quel que soit son âge, de gagner en expériences, connaissances et compétences de manière positive, donc en confiance en soi et en capacité d’agir pour et vers les autres. Ludique, cette méthode vise à rendre l’apprentissage tout au long de la vie plus enthousiasmant et à répondre aux besoins éducatifs des nouvelles générations. Elle part du postulat que les modes d’apprentissage de chacun reposent sur sa personnalité, ses comportements et ses émotions.

 

Laboratoire heutagogique des collectifs enseignants connectés (laboratoire)

Salle 4, 10 h 15- 12 h 00

Animateur: Régis Forgione, professeur des écoles, École élémentaire la Chapelle, 57800 Freyming-Merlebach, podcasteur @Nipédu, « plombier » du dispositif Twictée et Fabien Hobart, chargé de formation, Les Savanturiers – L’école de la recherche (Centre de recherches interdisciplinaires), podcasteur @Nipedu, « plombier » du dispositif Twictée.lauréats de l’innovation 2016

 Participants :

  •   Arcel’g@me : un jeu sérieux pour prévenir le harcèlement conçu par et pour les collégiens, Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Tarn, 81013 Albi cedex 9,  académie de Toulouse
  •   Ecrire ensemble à l'heure du numérique  en REP+ : les Oulimpiades, un projet d'écriture collaboratif et citoyen pour l'avenir, Collège La Marquisanne, 83200 Toulon, académie de Nice  

 

Après la publication du dernier rapport PISA de nombreuses voix issues de la recherche ou de l'institution en appelle à la "socialisation des enseignants". Comment indigéniser la formation des praticiens tout en favorisant l'ouverture, développer l'écoformation et l'hétéroformation, les stratégies d'accompagnement des collègues par "l'encerclement positif" ? Dans cet atelier, réseaux sociaux, espaces de travail collaboratif et solutions de gestion de projet vous permettront d'aller regarder de plus près comment les collectifs enseignants connectés s'y prennent pour diffuser et actualiser des initiatives pédagogiques originales et adaptables à la fois outils et objets de formation.


Enquête sur la créativité (groupe d’enquête)

Salle 5, 10 h 15-12 h 00

Animatrice : Françoise Sturbaut, chef d’établissement, lycée d’Alembert, Paris, présidente d’Education et Devenir, membre du CAPE, membre du Cniré, fortement investie dans les questions d'éducation, d'innovation et des liens avec les territoires.

 

Participants :

  • Organiser les espaces de l’école pour varier les modalités d’apprentissage, école primaire Jean Macé, 85450  Champagne les Marais , académie de Nantes.
  •  Futur Classroom Lab, Lycée pilote innovant International, 86130 Jaunay-Clan, académie de Poitiers.

Le groupe d’enquête se constitue autour de la question de la créativité pour les élèves comme pour les enseignants, notamment dans les projets et détours culturels ou artistiques.

Un premier temps portera sur les pratiques déjà là et les variétés des approches, de sorte à en proposer une typologie; Il s’agira dans un second temps de repérer les facteurs et les conditions qui permettent de meilleurs apprentissages pour les élèves.

Le groupe pourra envisager quelques stratégies et quelques « trucs » aussi pour en faciliter la mise en œuvre sur site.


 Construire un établissement innovant, c'est possible (Fab’lab)

Salle 6, 10 h 15- 12 h 00

Animateur : Bastien Sueur, président de la FESPI, Eric de Saint-Denis, chargé de mission Drdie, Dgesco

Bastien est professeur de philosophie au lycée depuis 1996, co-fondateur en 2012 et ex-coordinateur du Lycée de la Nouvelle Chance de l’académie de Versailles. Intervient ponctuellement au PAF et à l’ESPE de l’académie de Versailles sur le décrochage scolaire, la pédagogie différenciée et l’usage du cinéma en classe de philosophie. Depuis septembre 2015, délégué général de la Fédération des établissements scolaires publics innovants (www.fespi.fr)

Eric est Chargé de mission au département DRDIE à la DGESCO, en charge plus particulièrement du suivi des établissements expérimentaux et des structures de retour à l'école ; co-auteur avec Nathalie Broux de « Les Microlycées. Accueillir les décrocheurs, changer l'école », ESF, 2013

Comment faire une analyse concrète des établissements innovants ? Des vidéos et des témoignages permettent d'envisager ensemble ce qui existe, ce qui est possible, envisageable voire ce qui est impossible !

Participants :

  •  Le nouveau lycée Germaine Tillion, au Bourget : une expérimentation systémique, Lycée Germaine Tillion, 93350 Le Bourget, académie de Créteil
  •   La communauté apprenante (envisager l’EPLE comme un espace-temps collaboratif et créatif), Collège International, 93160 Noisy-Le-Grand, académie de Créteil

 

Apprentis chercheurs (ateliers élèves)

Salle 7, 10 h 15- 12 h 00

Animatrice: Ange Ansour, directrice des  Savanturiers. Après avoir exercé comme traductrice et professeur des écoles, elle pilote Savanturiers - Ecole de la Recherche. Ce programme porté par le CRI s'adresse aux élèves et aux enseignants et vise à mettre en place l'éducation par la recherche dans les établissements scolaire.

Elèves du 1er degré : à déterminer

Groupe et accompagnateurs vont travailler comme dans un mini-laboratoire et les élèves sont des apprentis-chercheurs. Ils étudieront comment déterminer les facteurs qui aident à la réussite scolaire du point de vue de l'apprenant.

 

Mini-conférences

 

F

Établissements innovants, une idée neuve et renouvelée

Amphithéâtre Foch, 10 h 00- 10 h 40

Philippe Goémé

Professeur de sciences économiques et sociales, enseignant et coordonnateur de structure de retour à l'Ecole (Pôle Innovant Lycéen, Paris), responsable des formations transversales pour les étudiants préparant le concours de recrutement des enseignants et personnels d’éducation et les fonctionnaires stagiaires (ESPE de Créteil), membre de l'Observatoire Universitaire Internationale Education et Prévention.

De nouveaux établissements se développent en mettant l'innovation au cœur de leur projet. Agissant sur l'ensemble des aspects inhérents à la vie d'un EPLE (prise en charge éducative et pédagogique, rythmes de vie et d'apprentissage, gestion des espaces...), ils mettent en œuvre de nouvelles postures professionnelles, ou la portance collégiale des projets est essentielle. Il s'agira donc, lors de cette intervention de présenter quelques caractères partagés par ces établissements qui s'inscrivent petit à petit dans le paysage éducatif.

 

 

 

C

Partenariats : de l'injonction à la concrétisation d'une ambition partagée, la réussite de tous les élèves !

Amphithéâtre Foch 10 h 40-11 h 15,

Jean-Luc Cazaillon

Enseignant détaché de l’Éducation Nationale (PEMF), directeur général des Centres d'Entraînements aux Méthodes d’Éducation Active (CEMEA).

Proposer à tous les enfants et adolescents, sur tous les territoires des parcours éducatifs accessibles, cohérents et de qualité, suppose de reconnaitre la complémentarité de tous les temps éducatifs et de soutenir de véritables démarches partenariales entre l'ensemble les acteurs éducatifs du territoire. Ces «territoires apprenants» soutiennent ainsi, par l’accès à des propositions culturelles, sportives, citoyennes diversifiées et de qualité, la réussite éducative, l’émancipation des enfants et des jeunes ainsi que leur implication dans la vie de la Cité.

 

 

D

Le décrochage scolaire : de l’expérience des jeunes aux actions de terrain

Amphithéâtre Foch, 11 h 15- 12 h 00

Pierre-Yves Bernard

Maître de conférences à l’Université de Nantes et chercheur au Centre de recherche en éducation de Nantes. Ses travaux reposent sur une approche socioéconomique des questions éducatives. Spécialiste du décrochage scolaire, de sa genèse à la fois comme problème public et comme expérience scolaire d’une partie de la jeunesse, il a également mené des travaux sur les effets des politiques publiques en matière de formation professionnelle initiale.


Les jeunes en situation de décrochage scolaire sont souvent présentés comme les produits de déterminismes sociaux et économiques qui les dépassent. Pourtant, quand on écoute ce qu’ils nous disent de leur expérience scolaire, ils mettent à jour un ensemble de problèmes qui, au-delà de leurs histoires personnelles, sont ceux de notre société, et plus encore de notre système éducatif. La mise à l’agenda politique du décrochage scolaire en France doit être l’occasion d'entendre ces paroles. Elles nous disent les rigidités et les logiques d’exclusion à l’œuvre dans l’école française d’aujourd’hui. Elles éclairent également les nombreuses initiatives innovantes qui permettent aujourd’hui de faire reculer les ruptures scolaires, et de dessiner pour l’avenir les contours d’un système éducatif renouvelé
.

 

 

 

Les Pecha Kucha de l’innovation, 15 équipes sélectionnées

Salle du Palmier, derrière l’amphithéâtre Foch

Pecha Kucha  est une expression japonaise signifiant « le bruit de la conversation ». Chaque équipe présente 20 images, chacune projetée pendant 20 secondes, soit 6 minutes 40 secondes de présentation. Dans cette contrainte formelle, chacun est invité à partager sa vision et à expliquer son processus de création, les solutions apportées à des problématiques précises.  

Chaque équipe sera ensuite interviewée dans le petit espace « presse » par le partenaire du Webpédagogique.

 pecha1.jpg


Après-midi (13 h 45- 15 h 45)

L'activité créatrice de l'enseignant : 10 manières de faire autrement (atelier)

Salle 1, 13 h 45- 15 h 45

Animateur : Adeline Frantz, chargée de mission Dasen Ardèche, Cardie, académie de Grenoble, référente innovation

Professeur certifié d'arts plastiques, ayant exercé dans les académies d'Aix-Marseille et Grenoble dans le premier et second degré. ; depuis avril 2016, chargée de mission auprès de l'Inspecteur d'Académie-Directeur Académique des Services de l'Education Nationale du département de l'Ardèche aux actions pédagogiques, artistiques et culturelles, aux contrats d'objectifs tripartites (établissement, académie, collectivité territorial) et référente départementale pour l'innovation et l'expérimentation. - Coordinatrice départementale à l'action culturelle, ancienne responsable de galeries d'arts et artiste (peintre et photographe).- Membre du comité de pilotage pour la conception et la mise en œuvre des journées de l'innovation en Ardèche (Novembre 2016 - Janvier 2017).

"La créativité, c'est l'intelligence qui s'amuse". Développant cette citation d'Albert Einstein, il convient de s'interroger sur la dimension créatrice de l'activité de l'enseignant et des forces d'impulsion qu'elle génère pour mettre les élèves en situation de création. A l’issue du travail, le groupe aidé par l’animateur est à même de catégoriser la variété des manières de solliciter et d’exercer la créativité chez les élèves.

Chaque participant dispose de trois post-it. Sur l’invitation de l’animateur, chacun(e) se livre à un exercice d’écriture à la consigne suivante: « Comment rendez-vous vos élèves créatifs ? ». Une réponse par post-it.

L’animateur invite chaque participant à poser d’abord un post-it au tableau (en trois temps différents) en l’énonçant au groupe; peu à peu des regroupements de sens s’opèrent. Le groupe effectue alors une lecture commune de la variété et des tendances sur chacun des temps. Un échange permettra de produire une restitution formalisée librement (un tableau, une carte heuristique, ou une autre réalisation).

 

Le développement professionnel, comment ça marche ? (groupe d’enquête)

Salle 2, 13 h 45- 15 h 45

Animateur : Jean-Baptiste Simonne, IAN en mathématiques, chargé de mission Cardie, Prix de l'innovation 2013 avec Benoit Thiery pour le Collège Adenet : Co-observer pour favoriser le développement professionnel

Participants :

  •  Un nouveau geste professionnel de l'enseignant pour accompagner la réussite de tous les élèves, Collège Louis Pergaud, 55160 Fresnes-en-Woevre, académie de Nancy-Metz
  • Un collège qui apprend, Collège Louis Timbal, 87290 Châteauponsac, académie de Limoges

Le groupe d’enquête se constitue autour de la question du développement professionnel continu des enseignants : comment des enseignants dans une école, dans un établissement, apprennent-ils de leur expérience, de leurs questions, de leurs pratiques ? Quels sont les dispositifs qui marchent et qui font de l’école un lieu innovant et formateur ?

Un premier temps portera sur les pratiques déjà là et les variétés, de sorte à en proposer une typologie; Il s’agira dans un second temps de repérer les facteurs et les conditions qui permettent de meilleurs apprentissages pour les élèves.Le groupe pourra envisager quelques stratégies à mettre en place sur site.

 

 Communiquer sur votre action,  par l'Art Postal (Fab’lab’)

Salle 3, 13 h 45- 15 h 45

Animatrice: Sophie Lavergne, directrice d’école, Ecole de Saint-Junien,  chargée de mission Cardie, académie de Limoges, lauréate de l’innovation

L'équipe de l'école et du collège de secteur a reçu trois prix de l'innovation en deux ans. L'école est située dans une commune semi-rurale où l'offre culturelle est faible. Sa démarche pédagogique place l'art au cœur des apprentissages, de l'inclusion scolaire et des liaisons inter-degrés.

Comment passer d’une communication routinière, à l’écriture neutre ou administrative à une forme plus visuelle, graphique, engageante pour les élèves, les collègues et les partenaires, plus personnalisée et adaptée au sens que vous souhaitez donner à votre action ? Le rehaussement artistique, les références culturelles, les traductions possibles dans le langage de l'Art Postal seront explorés dans cet atelier.

L'atelier se déroule en trois temps:

1-      Un temps court de présentation de l'Art Postal (15 min)

2-      Un temps de création par chaque participant de son œuvre d'Art Postal (1h)

3-      Un temps de partage où chacun pourra communiquer sur des œuvres réalisées. Puis l'auteur synthétisera sa pensée et les messages reçus dans une courte vidéo qui sera disponible sur viaéduc. (45 min)

Soutenir les élèves, oui mais comment ? (laboratoire)

Salle 4, 13 h 45-15 h 45

Animateur: Aurélien Berthaut, enseignant de mathématiques au collège Lucie Aubrac de Doubs, chargé de mission auprès du PARDIE, académie de Besançon, lauréat 2015 de la journée de l'innovation pour le projet autonomie et responsabilisation des élèves

Participants :

  • Neo Alta, enseigner et évaluer autrement pour mieux accompagner les élèves, Collège Anatole France, 78340 Les Clayes-sous-Bois, académie de Versailles
  • « En piste » vers l’autonomie, la motivation et la responsabilisation de tous les élèves, Collège Louis Philippe, 76260 Eu, académie de Rouen             

A partir d'une situation professionnelle réelle, exprimée du point de vue d’une équipe, le groupe enquêtera sur les pratiques et/ou les dispositifs d’évaluation des élèves dans l’école ; l’explicitation puis l’analyse partagée permettront de mieux comprendre les actes, les méthodes ou supports, les enjeux et les leviers pour soutenir efficacement et de manière bienveillante tous les élèves.

 

 Venez avec une idée, repartez avec un projet (Fab’lab’)

Salle 5, 13 h 45- 15 h 45

Animateur:  Lucas Gruez, professeur d’histoire-géographie, collège Salmain, Roubaix, lauréat de l’innovation 2015, chargé de mission Cardie, académie de Lille http://www.scoop.it/t/classemapping. L’approche heuristique par la cartographie (mind map) est une méthodologie agile et évolutive qui permet de démêler des situations complexes à l’échelle d’une école. Elle facilite la constitution d’un capital de connaissances et un partage des questions comme des ressources identifiées.

L’atelier se compose de trois temps :

1-      Un temps d’initiation à la méthodologie : l’animateur présente une matrice basique de construction de carte adaptée à l’analyse d’une situation scolaire. Sur le tableau, il construit à partir du centre (l’école, son titre, son projet) des branches de premier niveau (en couleurs), pour identifier objectifs, ressources et points d’appui, questions, réussites, projets. Puis il peut esquisser la ramification d’une des branches et montrer la dimension systémique de la cartographie.

2-      Un temps de construction de sa carte heuristique : chacun des participants est invité à se saisir de cette matrice, soit sur paperboard, soit sur feuille libre, soit sur version numérique (powerpoint simplement, ou freeplane à télécharger) pour tester la méthode à travers son projet, son école, sa situation. Le travail peut se réaliser en binôme, où l’un, le dessinateur, questionne l’autre, le « témoin ».

http://sourceforge.net/projects/freeplane/files/latest/download)

3-      Un temps de partage collectif autour des cartes produites : les esquisses peuvent s’afficher sur un mur ou se projeter, pour en montrer à la fois la spécificité, l’appropriation (par des images, par des couleurs, par des symboles) et les récurrences.

 Raccrocher, comment  ça marche?  (groupe d’enquête)

Salle 6, 13 h 45- 15 h 45

Animateur: association « Inversons la classe », Héloïse Dufour. Inversons la Classe ! impulse, accompagne et nourrit les changements de pratiques enseignantes, par les pairs, pour faire progresser chaque élève dans l'école du XXIème siècle. Pour cela, Inversons la Classe ! accompagne la mise en œuvre de la classe inversée et crée des espaces d’échange, de mutualisation pour développer la réflexivité pédagogique. La Semaine Francophone de la Classe Inversée (CLISE) ou le Congrès Classe Inversée (le CLIC) sont ainsi l’occasion de partager pratiques et questionnements. Docteure en neurobiologie, Héloïse Dufour découvre la classe inversée aux Etats-Unis en 2012 et après une documentation approfondie, l'identifie comme un vecteur de changement de pratiques pour réduire les inégalités. Elle co-fonde Inversons la Classe ! en 2013 et préside cette association de terrain. www.inversonslaclasse.fr

Participants :

  • Survive on Mars, un jeu sérieux numérique scientifique et pluridisciplinaire, Lycée français de Vienne  -  Europe / Autriche , Lycée général et technologique Blaise Pascal, 91406 Orsay cedex, académie de Versailles, Lycée général et technologique de l'Escaut, 59305 Valenciennes cedex, académie de Lille
  •   Numavenir – Persévérance scolaire et Numérique pour 4500 élèves dans l’académie de Nancy-Metz, Rectorat, 54035 Nancy cedex, académie de Nancy-Metz  

Le groupe d’enquête se constitue autour de la question : « Quand des équipes enseignantes parviennent à raccrocher des élèves, qu’est-ce qui marche ? Comment ça marche ? Qu’en savent-ils ? »

A partir de deux récits réels de pratiques, les participants partiront à l’enquête sur les facteurs de reprise de scolarité et notamment sur les pratiques, dispositifs, organisations pédagogiques les mieux à même de reconstruire du sens de l’école pour les élèves.

Un travail par groupe permettra d'envisager quelques stratégies à mettre en place pour engager les collègues dans une réflexion plus systémique.

 

Qu’ai-je appris au collège ? (atelier élèves)

Salle 7, 13 h 45 – 15 h 45

Animatrice: Karola Valobra, professeur de lettres, collège Guy Flavien, Paris 12ème arr. avec les élèves du collège Guy Flavien Paris 11ème arr. Créativité, partage, autonomie et sensibilité se placent au cœur de sa recherche pédagogique. De nombreux projets ont jalonné son parcours d'enseignante, plus particulièrement tournés vers le théâtre, la danse et l'écriture.

Séance de créativité en atelier : graphismes, illustrations, cartes heuristiques, brain-storming, compositions, créations

Des mini-conférences en parallèle

L’ensemble des mini-conférences est capté en vidéo numérique et chacune des interventions est disponible sur les réseaux sociaux et sur le site de la Journée de l’innovation dans les semaines suivantes. Le cycle est animé par Isabelle Robin, cheffe du Drdie, Dgesco.

 

A

Agir sur le rapport de l'élève à l'Ecole !

Amphithéâtre Foch, 13 h 45-14 h 25 

Christophe Marsollier

Inspecteur général de l'éducation nationale. Ancien instituteur, docteur en sciences de l'éducation, il a exercé comme enseignant-chercheur en IUFM/ESPE durant 17 ans. Ses recherches et ses publications portent sur l'éthique relationnelle, les espaces de paroles et le rapport à l'innovation.

Les recherches sur le décrochage scolaire contribuent à mieux comprendre la vulnérabilité des élèves et à accorder plus d’importance à leurs besoins psychiques fondamentaux, notamment la motivation.

Si de nombreuses innovations ont pour effet d’agir sur la motivation des élèves, les paroles de ceux qui ont décroché nous rappellent les priorités sur lesquelles les équipes éducatives doivent s’appuyer pour susciter la persévérance scolaire et le plaisir d’apprendre.


 

 

 

 

 

 

 

E

Le numérique peut-il vraiment réduire les inégalités scolaires ?

Amphithéâtre Foch, 14 h 25- 15 h 05

Son Thierry Ly, docteur en économie de l’éducation.

 Il enseigne et conduit des travaux de recherche sur l’éducation à l’Ecole d’économie de Paris (rôle du contexte éducatif dans la réussite scolaire, mixité scolaire, inégalités hommes-femmes et sous-représentation des femmes en sciences). Son Thierry Ly est l'auteur du rapport « Quelle finalité pour quelle école ? » publié par France stratégie en septembre 2016. Il a fondé et dirige la start-up Didask, une plateforme numérique d’apprentissage adaptatif pour aider les enseignants à améliorer leur efficacité pédagogique grâce à l’apport des sciences cognitives.

Le numérique est souvent présenté comme une solution pour améliorer les apprentissages pour tous les élèves. Pourtant, cette affirmation est peu étayée par de réelles évaluations scientifiques. Et à l'inverse, plusieurs raisons pourraient amener à penser que le numérique serait même un facteur d'augmentation des inégalités scolaires.

Qu'en est-il réellement ? Le numérique peut-il vraiment améliorer les performances et l'équité de notre système éducatif ? Si oui, à quelles conditions ?  

 

B

L'innovation par l'apprentissage de la musique

Amphithéâtre Foch, 15 h 05-15 h 45

Didier Lockwood.

Issu d’une famille d’artistes, il commence tôt l’apprentissage du violon, puis passe très vite à l’improvisation. A 17 ans, son entrée dans le groupe Magma marque les débuts d’une carrière fulgurante. Sa rencontre avec Stéphane Grappelli, le propulse à 20 ans dans les plus hautes sphères du jazz. où il croisera le chemin des plus illustres artistes, de Miles Davis à Michel Petrucciani, Claude Nougaro ou Barbara.

Il a composé deux opéras, deux concerti pour violons et orchestre, un concerto pour piano et orchestre, des poèmes lyriques et bien d’autres pièces symphoniques, sans oublier des musiques de films. Il a fondé en 2000 un centre international (CMDL, Centre des Musiques Didier Lockwood) à Dammarie les Lys, dédié au perfectionnement de jeunes artistes dans le domaine des musiques improvisées. Membre d’honneur du Haut Conseil de l’Education Artistique et Culturelle, dont il assurera la vice-présidence pendant huit ans, il s’est vu confier par la ministre de la Culture une mission consacrée à l’accompagnement et au développement des pratiques musicales notamment en milieu scolaire, en 2016 de la fête de la Musique.

« La réconciliation entre sensé et sensible est depuis toujours au cœur de mes préoccupations.

C'est en tant que vice-président du haut conseil de l'éducation artistique et culturelle que j'ai pu durant plus de huit années mener des travaux sur ce sujet. L'Histoire des arts obligatoire en tant qu'enseignement transversal est née de ces travaux et a fait partie de nos préconisations principales. Depuis, deux rapports dédiés à l'enseignement des musiques et rédigés par mes soins, ont été remis pour le premier au Ministre de la Culture  Fréderic Mitterrand et le second au mois de juin dernier au Premier Ministre Manuel Valls.

La pratique musicale d'ensemble à l'école (classes orchestre) produit en effet, lorsqu'elle est enseignée dans les règles de l'art, une gamme d'outils cognitifs extrêmement pertinents et vertueux.

Il s'agit avant tout de créer par l'écoute chez les enfants et jeunes des liens intelligents, harmonieux et solidaires, le respect du groupe mais aussi de développer chez l'individu des compétences neuro-synaptiques et neuro-motrices spécifiques (plasticité cérébrale) qui seront autant de capacités nouvelles mises à la disposition des diverses disciplines scolaires. Pour cela, je prône un enseignement où le jeu reprend la place centrale du processus éducatif.

Ne plus apprendre à chacun de réussir au dépend de l'autre mais avec l'autre, pour et par l'autre, chaque individu devenant ainsi la complétude de l'autre et non plus son concurrent.  Apprendre n'est au fond que s'enquérir de ce que nous ne sommes pas ...

Je me ferai donc un immense plaisir de partager avec vous mes questionnements sur cette belle et passionnante réflexion. »

 

Les Pecha Kucha de l’innovation, 15 équipes sélectionnées

Salle du Palmier, derrière l’amphithéâtre Foch

Pecha Kucha  est une expression japonaise signifiant « le bruit de la conversation ». Chaque équipe présente 20 images, chacune projetée pendant 20 secondes, soit 6 minutes 40 secondes de présentation. Dans cette contrainte formelle, chacun est invité à partager sa vision et à expliquer son processus de création, les solutions apportées à des problématiques précises.  

Chaque équipe sera ensuite interviewée dans le petit espace « presse » par le partenaire du Webpédagogique.

 pecha2.jpg

C'est prés de chez vous aussi

4-Carte_du_reseau_de_l__innovation_mars_2017.jpg