Nous présentons ici un projet innovant développé dans le cadre des travaux pratiques du BTS MI/MS (Maintenance Industrielle/Maintenance des Systèmes) ayant pour support un mécanisme d’ouvre-portail offert par une société amie du projet HdA. A terme l’ouverture à distance du portail par un guide-conférencier permettra aux visiteurs de visualiser l’heure sur un cadran de 1718 situé dans la nef de la Collégiale, classée à l’Unesco, en utilisant un effet de miroir. Les élèves ont du faire de nombreuses adaptations sur la partie opérative car le système offert n’est pas utilisé ici dans sa fonction habituelle. Le résultat final est expliqué par un élève de BTS MS du lycée de Briançon sur les vidéos suivantes

Début mars 2017 nous allons commencer, pour la cinquième année consécutive, le chantier-école de la Collégiale avec les CAP MBC du lycée de Briançon. L’objectif est de faire travailler nos élèves, qui ont souvent des parcours compliqués, dans un cadre prestigieux et de mettre leurs compétences en lumière. En 2018, pour le tricentenaire de cet édifice construit par Vauban et classé à l’Unesco, les élèves vont livrer une visite clé en main aux guides conférenciers du service du patrimoine de la Ville de Briançon.

Voici l’ambiance d’une édition précédente décrite par une visiteuse : « C'est fini », m'écrit Denis Vialette, « le chantier des CAP MBC s’est terminé aujourd’hui. Comme toujours Gérard a été très exigeant. Je suis stupéfait par les travaux réalisés. » Oui, Gérard Celse est exigeant. Tout simplement parce qu'il aime ses élèves et son métier de professeur au lycée de Briançon. Et parce qu’il est passionné par l’édifice de la Collégiale Notre-Dame et Saint-Nicolas.

Mais commençons par le début. Quand j'ai poussé la vieille porte et que j'ai emprunté l'escalier en pierre poussiéreux qui mène tout en haut du clocher, ce sont des bruits de marteaux, de perceuses, des sons de voix et de rires étouffés que j'ai d'abord entendus. Puis j'ai butté sur une échelle à pieds variables installée sur les marches d'escalier. Juché sur l'échelle, un élève casqué et encordé, perçait le mur trois fois centenaire afin d'installer un hublot d'éclairage, son baudrier relié à une corde qui coulissait dans une poulie, tout là-haut, qu'un autre élève installé un peu plus haut dans l'escalier, maintenait fermement. Le vieux clocher semblait prendre un peu de couleur et de fraîcheur. La suite sur le lien ci-dessous.

Ce projet est décrit sur la fiche « Expérithèque » http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=12852