Représentants : Gérard Halimi, directeur Segpa ; Sarah Dexet, professeur de lettres ; Stéphanie Cagny, Cardie mél: gerard.halimi@ac-limoges.fr - site: http://www.clg-langevin87.ac-limoges.fr/

C’est l’histoire d’une équipe d’enseignants engagés dans la réussite de ses élèves et de collégiens de sixième confrontés à de grandes difficultés de lecture. C’est l’histoire d’un collège rural et de professeurs, fermement décidés à combattre les inégalités et à prévenir l’illettrisme. De ces envies croisées naît le projet Lire-Ecrire, envisagé pour les élèves les plus en difficultés. Au fil des semaines, certains s’initient à des activités pédagogiques innovantes de création littéraire et artistique tandis que d’autres se voient accompagnés dans leur lecture par des bénévoles sensibilisés. Le plaisir de lire et d’écrire se déploiera lors d’un « Tour de France » des salons de littérature jeunesse: Montreuil, Brive, Limoges et Angoulême deviennent les salons de lecture de ces élèves, hier encore en mal de lire. Face à ce déferlement d’énergie, des partenaires rejoignent le projet et l’heure de lecture hebdomadaire se métamorphose, au fil des rencontres, en semaine littéraire puis en salon de littérature jeunesse, une première Faites des livres où les élèves se redécouvriront en lecteurs et auteurs, par la signature d’un livre collectif, La Fabrique, où les mots réapprivoisés seront les premières traces de leur réussite.

Plus-value : - Des élèves fiers d’avoir contribué à la création du 1er livre La Fabrique, édité à plus de 2.000 exemplaires et encore plus fiers de le dédicacer lors du salon du livre, aux parents, aux visiteurs et à leurs pairs !- Faire prendre conscience que les enseignants ont de réels talents d’innovation, qu’ils sont engagés à 100% contre l’échec scolaire et donc de leur donner les moyens et de leur faire confiance pour mener à bien leurs projets.- Des élèves ayant pris confiance, voire parfois surpris par leur réussite collective.- Des élèves devenant acteurs, ne redoutant plus de travailler avec des élèves différents.- Un projet ayant permis à chacun de porter un regard différent sur l’autre qu’il soit élève ou enseignant.- Un projet unificateur au sein de l’établissement.- L’insensée utopie d’une équipe qui l’entraîne à créer le premier salon de littérature jeunesse de la ville !

Elèves concernés :

120 élèves de 6ème ordinaire, 6ème -5ème -4ème SEGPA et ULIS

Lien : http://eduscol.education.fr/experitheque/consultFicheIndex.php?idFiche=11958